Spip d’archivages formations & recherches - philippeclauzard.com
Accueil du site > Connaissance du système éducatif > Cours numéro 5 : Les spécificités de l’école primaire et des EPLE

Cours numéro 5 : Les spécificités de l’école primaire et des EPLE

mardi 23 avril 2013, par Philippe Clauzard

L’école primaire : pivot central de la scolarité obligatoire

- École maternelle + école élémentaire
- Une mise en perspective historique.
- Le primaire, parent pauvre, délaissé par l’Etat
- L’Ancien Régime : délégation de pouvoir à l’Eglise
- La Révolution : les idéaux républicains, premières tentatives avortées de prise de contrôle par l’Etat
- L’école devient un enjeu majeur
- La période de Napoléon : régression pour le primaire
- Le lent essor de l’école primaire :
- De la révolution à la Ille République : la prise de contrôle de l’Etat
- Jules Ferry : l’école primaire publique
- Au xxe siècle : cap sur la même école pour tous

Trois cycles, deux écoles :
- Découpage de la scolarité à l’école primaire
- Progressivité des apprentissages
- Correspondance avec le développement des enfants

Le cycle, une nouvelle approche de la scolarité des élèves :

- Une scolarité adaptée a chaque élève
- Un cycle : la nécessité d’un travail d’équipe
- Un cycle = des compétences à atteindre, des trajets variables

- Exemple : « Si un élève a certaines fragilités en fin de CP, le parcours proposé au CE1 doit en tenir compte et s’attacher à y remédier. On pourra renforcer pour tel élève de CE1 les moments de lecture ou d’écriture, pour tel autre reprendre certains éléments du CP en calcul qui sont mal maitrisés et les faire retravailler. »

- Une continuité éducative au sein de chaque cycle

- Travail en équipe pédagogique
- A tout enfant un parcours tenant compte de ses spécificités
- L’évaluation = outil de diagnostic
- Le redoublement : ultime recours

Cours de Philippe Clauzard, MCF IUFM La Réunion, Février 2013

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0