Spip d’archivages formations & recherches - philippeclauzard.com
Accueil du site > Focus sur la didactique professionnelle > Intervention sur la didactique professionnelle

Intervention sur la didactique professionnelle

dimanche 15 décembre 2013, par Philippe Clauzard

- Plan de l’intervention :

<< définition de la didactique professionnelle << émergence de la didactique professionnelle << principaux concepts : Concepts pragmatiques / organisateurs + SCS + MO, modèle opératif + genre et style (Clôt) << commentaires de textes sur la didactique professionnelle << champ d’application dans les métiers de la santé, du service et de l’enseignement...

- Documents :

La didactique professionnelle - Revue française de pédagogie rfp.revues.org › Numéros › 154 › Note de synthèse de P Pastré - ‎2006 : La didactique professionnelle a pour but d’analyser le travail en vue de la formation des compétences professionnelles. URL : http://rfp.revues.org/157

L’analyse du travail en didactique professionnelle URL : http://ife.ens-lyon.fr/publications...

La didactique professionnelle : une alternative aux approches de « cognition située » et « cognitiviste » en psychologie des acquisitions URL : http://www.activites.org/v1n2/Rogal...

La didactique professionnelle : Un point de vue sur la formation et la professionnalisation

Résumé : Ce texte présente un bilan des ouvrages réalisés dans le domaine de la didactique professionnelle depuis ses débuts jusqu’à aujourd’hui. Le présent travail ouvre aussi des perspectives pour l’avenir. L’analyse des activités, l’analyse des apprentissages et l’analyse des procès formatifs sont les trois éléments principaux. Les deux premiers sujets sont traités dans cet article, tandis que le troisième a été abordé par l’auteur plus dans la pratique qu’au niveau théorique. Pour ce qui concerne l’analyse des activités et des apprentissages nous sommes confrontés aux origines, aux fondements et aux ouvertures liées à chacun des deux éléments. Il est évident qu’un mouvement se produit : aux débuts la didactique professionnelle est très centrée sur l’analyse du travail i nalisée à la formation. Ensuite, peu à peu, l’intérêt pour l’analyse des procès d’apprentissage Pdf à télécharger : grandit.https://riviste.unimc.it/index.php/...

Didactique professionnelle : vademecum pour débutants : http://www.cafepedagogique.net/lesd...

- Eléments de cours

L’objet de la didactique professionnelle

La didactique professionnelle étudie les relations qui existent entre situations de travail et développement des compétences. Par l’intelligibilisation des situations de travail, elle vise la conceptualisation de l’action. Appliquée à la formation, la didactique professionnelle transforme les situations de travail en situations didactiques par le biais de situations-problèmes. Elle permet aux savoirs d’être mis en œuvre autour de situations concrètes. Le travail est alors objet et support de formation.

Pour cela, elle puise dans le stock des situations-problèmes que l’on peut rencontrer dans les ateliers, les bureaux, et en général dans toutes les activités de travail. Le choix de ces situations se caractérise par le fait que les comportements professionnels mis en œuvre pour faire face aux problèmes rencontrés ne peuvent être le résultat de routines, d’automatismes, de procédures ou de règles, mais nécessite la mise en œuvre de stratégies de résolution de problèmes. Le but de la didactique professionnelle est donc de développer des compétences plutôt générales que techniques, de développer des savoir-faire largement cognitifs qui ont pour fonction de savoir traiter de l’information, savoir raisonner, savoir comprendre, savoir analyser et donc de lire, comprendre, et réaliser le travail. Le développement de ces savoirs cognitifs se traduit par une plus grande capacité à résoudre les problèmes professionnels, par une capacité à prendre des distances avec l’action passée, présente ou à venir, à formaliser son expérience... et donc à développer de nombreux apprentissages en relation avec les différentes formes de savoirs que nous avons déjà évoqués plus en avant.

Ainsi même si au départ la didactique professionnelle s’ancre dans des situations fortement contextualisées qui permettent de préserver le sens des situations-problèmes qu’il faut traiter, elle cherche prioritairement à accompagner le développement de capacités cognitives qui vont permettre d’utiliser les apprentissages ailleurs que dans l’ici et le maintenant. Pour cela, elle s’appuie sur l’analyse cognitive des situations et repose sur l’explicitation  : – des résultats effectifs ou attendus de l’action d’une opération ; – des règles d’action qui permettent de prévoir le résultat ; – des principes explicatifs sur lesquels reposent les règles d’action à mettre en œuvre ou mises en œuvre ; – et des relations de signification et/ou de détermination qui existent entre les différents éléments d’une même situation.

L’individu prend ainsi peu à peu conscience de ce qui guide et oriente son action, de ce dont il a besoin pour résoudre le problème qui se pose à lui (en termes de savoirs, d’outils, de relations, etc.). Il est ainsi peu à peu amené à se détacher des situations contextuelles et circonstancielles, limitées et spécifiques, pour entrer peu à peu dans le monde des logiques d’action. La didactique permet donc aux individus d’acquérir de l’expérience professionnelle dans l’intelligence des situations et a toute sa place dans la mise en œuvre de processus de professionnalisation.

Les méthodes de la didactique professionnelle

Ainsi la didactique professionnelle cherche à analyser l’acquisition et la transmission des compétences professionnelles en vue de les améliorer. Comme la didactique des disciplines, elle trouve son ancrage et sa raison d’être dans l’analyse et l’étude des processus d’apprentissages. Elle est donc d’un grand intérêt dès lors qu’elle s’interroge sur le « comment on apprend ? ». Beaucoup de dispositifs de formation sont sur des problématiques de l’ordre du contenu de l’apprentissage plus que sur le comment on apprend... Trop souvent l’on conçoit des systèmes pédagogiques qui évincent le sujet apprenant et son rapport au savoir, du « rapport à ce qui fait sens ou ne fait pas sens, à ce qui fait trop sens ou pas assez sens » (Develay, 2001). En ce sens, la didactique s’affirmerait « comme un questionnement nouveau par rapport au questionnement pédagogique, dès lors qu’elle considère que la particularité des savoirs enseignés détermine des modes d’apprentissages et des modalités d’enseignements particuliers » (Ibid.).

Ce processus d’articulation de la pratique et d’analyse de la pratique aurait donc pour but d’organiser l’activité et de faire en sorte que le résultat de cette activité soit le meilleur possible. La didactique professionnelle, en cherchant à analyser les modes d’acquisition et de transmission des compétences professionnelles ouvre la porte à de nombreux possibles et notamment à l’amélioration de ces dits modes. On ne cherche pas à mettre en phase un répertoire de situations-problèmes qui renverrait à un répertoire de solutions (ou d’algorithmes de résolutions) mais à développer chez les individus une capacité à poser des problèmes et à inventer des solutions.

Moins les individus sont amenés à agir selon un répertoire de solutions prédéfinies (tel un livre de recettes) plus ils développent leur capacité à apprendre des situations parce qu’ils donnent du sens à leurs actes et peuvent mettre en scène leurs savoirs. Peut-on vraiment apprendre autrement ? On peut dire que l’activité de travail n’est pas que consommatrice de compétences acquises au préalable, mais qu’elle peut être source d’apprentissages multiples permettant l’acquisition et la production de compétences nouvelles si l’on considère que l’action n’est pas seulement là pour transformer le réel, mais également pour l’interroger...

source :http://jean.heutte.free.fr/spip.php...

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0