Spip d’archivages formations & recherches - philippeclauzard.com
Accueil du site > A la recherche du glissement conceptuel : un observable d’apprentissage > Avec Léontiev, penser l’activité du motif aux conditions de réalisation

Avec Léontiev, penser l’activité du motif aux conditions de réalisation

mercredi 1er juin 2016, par Philippe Clauzard

Selon le psychologue Leontiev (1976) toute activité est tripolaire : elle unit un motif (le générateur de l’activité, sa finalité), une action (qui vise un objet ou objectif immédiat) et des opérations (les modalités instrumentales d’exécution de l’activité). Ces trois pôles sont indissociables. Ainsi écrit-il : « Nous désignons par le terme d’activité des processus qui sont psychologiquement caractérisés par le fait que ce vers quoi ils tendent dans leur ensemble (leur objet) coïncide toujours avec l’élément objectif qui incite le sujet à une activité donnée, c’est-à-dire avec le motif. » (Léontiev, 1976, p.288). Une autre citation, un peu plus loin, vient éclairer son propos : « Pour que surgisse une action, il est nécessaire que son objet (son but immédiat) soit conscientisé dans son rapport au motif de l’activité dans laquelle est insérée cette action. »

Leontiev (1981), l’un des fondateurs de la théorie de l’action, distingue trois niveaux d’activité : les activités proprement dites, les actions et les opérations.

Les activités sont en relation étroite avec un but conscient, une motivation et peuvent donner lieu à une multiplicité d’actions. "An activity is a form of doing directed to an object, and activities are distinguished from each other according to their object". (Kuutti, 1996)

Les actions s’effectuent par des opérations qui sont des procédures compilées et inconscientes. Une action peut servir plusieurs activités (faire cuire de l’eau peut servir à faire du thé, faire des inhalations pour guérir d’une grippe, pour faire cuire des oeufs etc ...). "Actions have both an intentional, orientational aspect (what is to be done) and an instrumental aspect (how to do it : anticipated plan and general method to reach intermediary goals)" (Linard, 1994)

Les actions et opérations sont dans une relation dynamique qui permet à une action de devenir une opération.

Une activité est associée à un motif, une action à un but et une opération à des conditions nécessaires à son exécution. "Initially each operation is a conscious action, consisting of both the orientation and execution phases, but when the corresponding model is good enough and the action has been practiced long enough, the orientation phase will fade and the action will be collapsed into an operation". (Kuutti, 1986)

Au fur et à mesure que des actions deviennent des opérations, le sujet peut s’occuper d’actions de plus haut niveau. Lorsque les conditions d’exécution d’une opération ont changé, celle-ci peut à nouveau obtenir le statut d’action pour être spécialisée et adaptée à ces nouvelles conditions.

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0