Spip d’archivages formations & recherches - philippeclauzard.com
Accueil du site > Autour de recherches > Thèse de doctorat de Philippe Clauzard > Compétences plurielles de l’enseignant

Compétences plurielles de l’enseignant

mardi 7 octobre 2008, par Philippe Clauzard

Enseigner est un métier qui active un ensemble gestes professionnels et de compétences que la formation enseignante n’explicite pas toujours suffisamment. Voici ci-dessous un ensemble de compétences fondamentales qui apparaissent comme autant de pistes de formation.

Enseigner est un métier qui active un ensemble gestes professionnels et de compétences que la formation enseignante n’explicite pas toujours suffisamment. Voici ci-dessous un ensemble de compétences fondamentales qui apparaissent comme autant de pistes de formation.

- savoir s’intéresser à la manière de l’élève d’élucider un problème grammatical, à sa manière d’interagir dans la résolution d’une tâche grammaticale afin de mieux étayer son travail,
- savoir observer des indices d’apprentissage (compréhension) de l’élève, qui dépassent l’activité de production d’un exercice (réussir) afin de réguler l’activité scolaire,
- savoir ordonner les difficultés d’apprentissage d’un concept afin de réguler les planifications, savoir déduire les stratégies de résolution possibles des élèves afin d’amener au mieux les élèves à mobiliser les ressources qu’on souhaite leur faire apprendre pour résoudre le problème posé, à se confronter au mieux, en agissant, aux propriétés conceptuelles dont l’assimilation est visée,
- savoir ajuster la difficulté du problème posé à la capacité présumée du groupe d’élève à le résoudre, savoir alléger le handicap cognitif sans modifier la nature du problème,
- savoir opérer des institutionnalisations pertinentes, savoir définir les tâches scolaires de manière à favoriser la dévolution des élèves,
- savoir amener les élèves à constituer le monde des objets scolaires comme un monde d’objets à interroger sur lesquels exercer des activités de pensée ; les conduire à comprendre ce qu’ils font et comment ils le font (attitude de secondarisation)...
- savoir transmettre un savoir en vue d’une re-création comme un objet épistémique, savoir re-contextualiser un objet de savoir parcellisé dans sa transposition didactique grâce à une « mémoire didactique » qui est recomposition en un tout de l’objet de savoir,
- savoir faire preuve d’une aptitude à la lecture des potentialités des élèves, savoir lever le voile opaque de l’apprentissage pour parier sur leurs compétences.

P.-S.

Extrait de la thèse de Philippe Clauzard, La médiation grammaticale, éléments de compréhension de l’activité enseignante, juin 2008

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0