Spip d’archivages formations & recherches - philippeclauzard.com
Accueil du site > Cours Les Didactiques > Notion de Champ conceptuel (Vergnaud)

Notion de Champ conceptuel (Vergnaud)

samedi 17 décembre 2016, par Philippe Clauzard

La notion de champ conceptuel en tant qu’ensemble de situations dont la maîtrise demande un certain système de concepts, de procédures et de représentations symboliques en étroite connexion nous semble pertinente pour fonder nos analyses. Cette approche théorique postule, par exemple, qu’un concept est à l’œuvre dans une variété de situations et que, dans une situation donnée, plusieurs concepts sont en jeu, ce qui conduit à rejeter l’étude de concepts isolés, identifiés à un type de situation.

En considérant que différentes situations d’apprentissage ne privilégient pas toujours les mêmes aspects du concept, il nous semble que cela peut se traduire par différents niveaux et différentes formes de conceptualisation du réel. Ainsi, cette conceptualisation peut donc se révéler locale, et ne pas permettre d’établir une relation entre tous les éléments de la situation, ni de reconnaître ces éléments dans d’autres situations.

Pour G. Vergnaud, une étude féconde de la didactique et de l’acquisition d’un concept nécessite un découpage de la connaissance en domaines assez larges. Il écrit : « Il ne serait pas raisonnable d’étudier séparément l’acquisition de la multiplication, de la division, des fractions, rapports, nombres rationnels, des fonctions linéaires et multilinéaires, des espaces vectoriels et de l’analyse dimensionnelle, car les relations rencontrées par les élèves dans des problèmes de multiplication et de division participent de tous ces concepts. » L’aspect interactif des concepts, la longue durée de l’évolution psychogénétique chez l’élève ont conduit G. Vergnaud à la notion de champ conceptuel qu’il définit comme « un espace se problèmes ou de situations-problèmes dont le traitement implique des concepts et des procédures de plusieurs types en étroites connexions ».

Un champ conceptuel permet de comprendre le développement d’un concept.

C’est à la fois : – un ensemble de situations dont le traitement appelle une variété de concepts, de procédures et de représentations. Par exemple, une même situation peut générer une variété de problèmes, que l’on peut résoudre en faisant appel à seulement 3 concepts (ex : champ conceptuel des structures multiplicatives). – un ensemble de concepts qui contribuent à la maîtrise de ces situations.

A l’origine, un champ conceptuel représente un domaine mathématique constitué de différents concepts qui entretiennent des liens entre eux (exemple : champ conceptuel de l’addition et de la soustraction composé de concepts mathématiques ayant un lien avec l’addition et la soustraction). A ce champ conceptuel peut être associé un champ de problèmes (exemple : champ des problèmes "additifs").

Finalité de la théorie des champs conceptuel :

Fournir des moyens pour comprendre les filiations et les ruptures entre les connaissances d ’un sujet : -sujet enfant ou adolescent (savoir-faire et savoirs exprimés) ; -sujet adulte (contraint par des habitudes professionnelles).

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0