Spip d’archivages formations & recherches - philippeclauzard.com
Accueil du site > Cours Processus d’Apprentissage > La pédagogie : pratiques efficaces et théories pédagogiques

La pédagogie : pratiques efficaces et théories pédagogiques

Quand les neurosciences et la psychologie influencent l’éducation

jeudi 10 novembre 2016, par Philippe Clauzard

Quelle méthode pédagogique utiliser pour rendre un cours facile à comprendre et à mémoriser ? Beaucoup de réponses ont étés formulées. Les théories modernes de l’apprentissage se basent sur des bases scientifiques solides, et notamment sur les neurosciences et la psychologie cognitive. Dans ce tutoriel, nous allons voir comment un élève apprend, et les conseils pédagogiques que nous pouvons en tirer.

APPRENTISSAGE VERBAL , CONCEPTUEL ET SYMBOLIQUE

Dans les années 1960, la révolution cognitive a chamboulé la psychologie et forcé les chercheurs à s’interroger sur le fonctionnement de la mémoire, de l’attention, de l’intelligence, de la créativité, et la mémoire. Les premières recherches sur la mémoire se basaient sur l’apprentissage verbal, à savoir l’apprentissage de mots et de concepts par l’intermédiaire du langage. Ces recherches ont donné naissance à un courant psychologique, qui étudie la manière dont les humains se représentent leurs connaissances, la catégorisation, le rappel des informations, etc.

Ces recherches nous disent que les humains sont capables de mémoriser des informations assez variées : souvenirs, faits, images mentales, concepts, catégories, mots, etc. De plus, les mécanismes qui permettent de mémoriser et de se rappeler de ces connaissances sont relativement complexes. La mémoire n’est pas qu’une simple banque de faits indépendants les uns des autres : les connaissances sont organisées en réseau : elles sont reliées entre elles par des associations d’idées et des relations conceptuelles.

Ce courant psychologique a donné naissance à une école pédagogique, malheureusement assez peu connue. Le principe de base de ce courant est relativement simple : Apprendre est avant tout une question de mémoire. Si un élève ne retient pas ce qui a été vu en classe, il n’a pas appris. Cette pensée pédagogique est assez difficile à résumer en quelques mots, mais elle met l’accent sur plusieurs principes fondamentaux du fonctionnement de la mémoire :

si le matériel à apprendre est organisé et structuré, il sera appris et retenu plus facilement ; apprendre, c’est relier ce qu’il faut apprendre à des connaissances antérieures ; un usage optimal d’exemples et de contre-exemples favorise la formation de concepts abstraits ; il faut parfois désapprendre certaines connaissances inadaptées.

https://zestedesavoir.com/tutoriels...

FAIRE DES LIENS

Dans les années 1960, un chercheur du nom de David Ausubel se pencha sur les liens entre mémoire et éducation. A l’époque, les recherches sur l’apprentissage étudiaient essentiellement l’apprentissage par cœur : les sujets devaient apprendre des listes de syllabes, de mots, ou des phrases isolées sans grande signification. Il faut dire que l’étude de la mémoire en était à ses balbutiements, et qu’utiliser du matériel très simple permettait de créer des protocoles expérimentaux relativement faciles à mettre en place, et d’obtenir des résultats fiables.

Mais Ausubel était insatisfait de ces recherches : il savait qu’à l’école, la majorité des apprentissage n’est pas basé sur de l’apprentissage par cœur, mais sur la compréhension de concepts et de connaissances. Il créa donc une théorie qui prenne en compte le processus de compréhension dans l’apprentissage, : la théorie de l’assimilation, ou encore la théorie de la subsomption. Selon cette théorie, il y a deux paramètres clés pour améliorer la compréhension :

- l’attention ;
- l’organisation des connaissances en mémoire.

Apprendre demande de traiter le matériel à apprendre, et ce traitement ne peut se faire que si l’élève focalise son attention sur le matériel à apprendre. La motivation influence l’apprentissage de la manière indirecte, en augmentant l’attention. Mais au-delà ce l’influence de l’attention, la manière dont sont reliées nos connaissances joue énormément sur l’apprentissage.

Comment fonctionne la mémoire ? Connaissances antérieures : ce que l’élève sait déjà Classer pour apprendre : les structures cognitives Introduire un chapitre : privilégier des idées générales Au-delà des structures cognitives : les relations thématiques Prise de notes et representation visuelles

https://zestedesavoir.com/tutoriels... Les méthodes de révision

OUBLI ET REVISION

En règle générale, l’oubli est effroyablement rapide : pour du matériel simple (liste de mots), on estime qu’un élève oublie entre 60 à 80% de ce qu’il a appris en quelques semaines, voire quelques jours. Évidemment, la répétition est une des solutions pour lutter contre l’oubli, mais son efficacité dépend des méthodes de travail des élèves.

- Distribution de l’apprentissage
- Révisions basées sur des tests et interrogations

https://zestedesavoir.com/tutoriels...

Voir en ligne : Source et complément

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0