Spip d’archivages formations & recherches - philippeclauzard.com
Accueil du site > Visite formative de classe > 5 premières et 5 dernières minutes de classe

5 premières et 5 dernières minutes de classe

vendredi 25 janvier 2013, par Philippe Clauzard

Mes 5 premières minutes… Mes 5 dernières minutes… Maternelle-Elémentaire Que l’on soit en Maternelle ou en élémentaire, d’elles dépend le début ou la fin de la journée.

- Mes 5 premières minutes … Les cinq premières minutes sont l’occasion du cadrage et du rappel des règles de vie. Ces principes commencent dès la petite section.

- A l’Ecole Maternelle :

- L’accueil se fait souvent avec des jeux posés sur la table ou avec un fond musical, différent chaque jour. L’enfant choisit l’atelier, peut échanger avec un camarade, librement. L’enseignant fait en sorte que la séparation d’avec les parents soit courte.
- Un « Bonjour » ponctue l’arrivée. Il est très attentif aux parents, il les regarde, les salue, même discrètement d’un regard. L’important, c’est que les parents sachent que leur enfant est pris en charge. Le temps de communication avec les parents peut être différé, s’il concerne l’évaluation de l’enfant, car il nécessite la disponibilité des deux partenaires.

- L’enseignant circule ensuite entre les ateliers et favorise par ses mots chaleureux la disponibilité de l’enfant vers les activités qui vont suivre. Un signal musical, une clochette par exemple, signifie l’arrêt des jeux libres. Les enfants rangent avec l’aide de l’adulte. La matinée peut se poursuivre.

- A l’Ecole Elémentaire :

- Avant tout, dans une école, avons-nous les mêmes exigences concernant l’accueil des élèves sur la cour : temps de réaction à la sonnerie, mise en rang et montée dans les escaliers ?
- L’enseignant doit être prêt à prendre en charge ses élèves dès le signal. Ce qui suppose une organisation matérielle et pédagogique déjà mise en place dans la classe. Le départ vers la classe doit être immédiat. L’entrée dans le hall ou l’escalier est une première frontière symbolique au-delà de laquelle s’applique un mode de fonctionnement différent de celui de la cour. Un calme relatif est souhaitable.
- La porte de la classe est une deuxième frontière symbolique. On entre en classe calmement et on s’installe rapidement. Les tâches et les services sont réalisés de manière autonome et conformément au tableau des responsabilités. Une écoute musicale peut être faite pour favoriser l’attention de tous. On peut reconnaître différents genres musicaux et se constituer une petite bibliothèque musicale.
- Les consignes ou le matériel à préparer sont clairement énoncés ou écrits au tableau. Dès que tout le monde est prêt, quelques mots peuvent annoncer le début de la matinée de travail (« Aujourd’hui, nous allons… »). Ils permettent aux élèves de connaître les compétences attendues d’eux. Un planning peut être affiché au tableau avec les horaires et la durée de chacune des séances. Ainsi, chacun sait ce qui est prévu. Au maître, ensuite de mener à bien ce programme.
- Aborder la séance lorsque tout le monde est prêt. Ne pas distribuer les documents tout en donnant les consignes : une chose après l’autre. Penser aux consignes écrites : un exemple est toujours plus efficace qu’une longue explication. C’est un contrat entre l’élève et lui. Parler le moins possible.
- Mettre les élèves en activité réelle le plus rapidement possible. Quand ils sont au travail, les observer plutôt qu’intervenir. Les laisser chercher…en silence…

- Mes 5 dernières minutes…

- A l’Ecole maternelle :

- On peut finir la journée de travail par de l’éducation musicale ou des chants ou des comptines. Lire un album ne permet à tous les enfants de pouvoir participer à sa découverte, lorsque les parents se succèdent à l’entrée de la classe. La lecture doit se faire avant l’arrivée, car l’enseignant doit être entièrement disponible.
- Un bilan de la journée peut être envisagé à l’aide d’un panneau collectif résumant les activités de la journée sous forme d’étiquettes ou avec des travaux d’enfants. Une évaluation collective peut être menée.
- Un « Au-revoir ou A demain » termine la journée de l’enfant à l’école et son départ vers sa maison. Au sujet de la responsabilité juridique, éviter de laisser partir les enfants avant la fin de la dernière minute de classe suivant l’horaire stipulé dans le règlement de l’école.

- A l’Ecole Elémentaire

- Faire noter le travail du soir sur un carnet ou un cahier à cet effet. Contrôler ce que notent les élèves (copie, soin…) et où ils notent (mise en place d’habitudes rigoureuses).
- Faire ensuite préparer le matériel à emporter chez soi ou à l’étude du soir. Un élève peut rappeler ce qu’il faut mettre dans son cartable.
- Quand les cartables sont prêts, il reste un bref moment qui peut-être utilisé à :
- faire un rapide bilan de la journée (ce qu’on a appris, ce qui a bien fonctionné ou au contraire ce qui a posé problème) ;
- lire une histoire, le chapitre d’un roman, un poème…
- chanter une chanson du répertoire la classe et connue de tous ;
- écouter un morceau de musique, une chanson qui sera apprise par la suite.

- Cela doit être un moment agréable pour tous. Accompagner les élèves, dans le calme, jusqu’au portail. Ne pas oublier que nous en sommes responsables jusqu’à ce qu’ils soient sortis de l’école dans le cadre des horaires. Que toutes les classes se mettent d’accord sur les bonnes habitudes d’ordre et de calme pour sortir. Eviter précipitations et bousculades…

P.-S.

Source : Revue Recto/verso : Numéro 10, Septembre 2003, rédigé par les Circonscriptions Angers III et VII

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0